Presse

La voix du Nord édition du Douaisis du V.27/04/2018 :

 

La chronique de « Hors de l’eau » sur le site le Break Musical du 25/05/15 :

Le lien du site : http://www.break-musical.fr/2015/05/monsieur-remi-hors-de-leau.html

Monsieur Rémi – Hors de l’eau Par Pablito le 25.05.15

Bande-son d’un après-midi où la solitude s’invite, imposante. Elle est lourde. De toute façon dehors il pleut un petit peu, c’est un jour férié. À cette solitude je lui donne mon temps et ma flamme pour un nouvel album à écouter, celui de Monsieur Rémi.

Coincé entre un manque d’inspiration et une minuscule pile d’albums reçus, au nombre de trois et c’est déjà trop quand tu as le goût de rien, je m’efforce tout de même pour plonger Hors de l’eau. Monsieur Rémi j’avais déjà chroniqué (ici), j’avais déjà aimé, alors même quand tu n’as pas envie, la curiosité est un désir incontrôlable.Coincé bien au chaud par cet auteur, compositeur, interprète lillois devenu chanteur par plaisir, Monsieur Rémi binôme avec Sebdil, sort Hors de l’eau, mini-album de sept titres quatre ans après un premier EP Tout simplement. Deux âmes et deux guitares comme sentinelles, un rythme qui me couche dans un folk-rock un peu pop, les paupières clignent…. Les histoires et les déboires du quotidien, ça cogne toujours entre les murs de notre esprit, ça bourdonne comme une abeille qui tourne en rond entre ces murs, sans trouver le moyen de trouver l’issue de sortie, une fenêtre ouverte. Monsieur Rémi chante avec une chaleur rafraîchissante cette vie dans laquelle on se reconnaît tous. Le son diffuse avec espoir un ciel de soir d’été qui traîne, comme on aime, malgré l’orage qui rode toujours pas très loin. Premier morceau : « Y’a pas mort d’homme« , des cordes à tout-va et à vive allure, une voix et un talent qui me rappelle Fredo des Ogres de Barback, Daguerre aussi, des solos de guitare qui propose une ambiance feutrée d’un tango excité. Il y a de la chaleur là-dedans ! Un ensemble artistiquement parlant, un titre bouillant, contagieusement captivant. Oui captivant est bien le mot, « Quoi » confirme. « Dans ce courant sans faire de vagues, j’avance toujours à reculons, car je me pose trop de questions... », le verbe est sublime, la plume est efficace… Et d’autres beaux titres s’enchaînent, tantôt emportant « Sous ce ciel étoilés« , tantôt mélancolique « Petits bonheurs« . 

Et lorsque l’album se termine, le sentiment d’une solitude heureuse s’affiche sur mon visage, et épouse mon isolement avec « Hors de l’eau » le dernier morceau, l’arc-en-ciel après la pluie… solitude.. presque à deux… vive la musique. Surtout avec celle de Monsieur Rémi. Magnifique découverte il y a quelques années, avec comme point commun Cali. Un autre chanteur qui chante avec son cœur, et qui ne triche pas avec les sentiments. Monsieur Rémi fait partie de ces gens-là.

 

 

 

Article paru dans La voix du Nord du 28/11/2013 :

« À chaque soir son thème au centre culturel, le week-end dernier. Le vendredi, les jeunes talents musicaux ont fait leur show et le samedi, les humoristes ont tout donné pour obtenir une scène complète à Isbergues en mars.

La méthode est simple : être de la région et plaire à la fois au jury et au public qui votaient en fin de soirée. Quatre artistes chaque soir et un présentateur de marque. Jef Kino et Émilie Delétrez qui ont animé tout ça de main de maître.

Côté musique, il y avait Lucas and the Winders, deux jeunes bluesmans copains de toujours Olivier Marais, belge d’origine et chanteur humoriste, les a concurrencés, de même que le couple I want you et leurs chansons entraînantes en anglais.

Mais la victoire est revenue à Monsieur Rémi, binôme lillois qui compose des chansons gaies, pleines de vie, un peu à la manière de leurs idoles de la nouvelle scène française.

[…] Ce concept novateur a plu au public. Vivement le mois de mars que les heureux élus reviennent sur scène ! »

http://www.lavoixdunord.fr/region/isbergues-simon-noens-et-monsieur-remi-vainqueurs-des-ia32b54004n1732911

 

 


Le E.P. 5 titres « Tout simplement !  » laisse des traces depuis sa sortie et les critiques sont bonnes ! Voici quelques uns des échos répertoriés dans les différents médias :

Chronique du E.P. «  Tout simplement ! » sur le site « En chanson », Déc. 2011

C’est grâce à internet que j’ai pu écouter Monsieur Rémi pour la première fois… C’est le formidable avantage de cette technologie qui nous permet de découvrir de jeunes artistes qui chantent et jouent à des centaines de kilomètres de chez soi. Sans ça, il m’aurait été impossible de le découvrir au hasard d’un concert dans un troquet par exemple. Donc au début, j’ai du me contenter d’écouter ses chansons sur son myspace. Ma foi c’est déjà pas mal et voilà que pour ma plus grande joie, Monsieur Rémi vient de sortir en septembre dernier son premier E.P de cinq titres : « Monsieur Rémi tout simplement !« .

Je pourrais utiliser son exemple pour souligner, une fois de plus, que ce beau pays regorge d’artistes bourrés de talent prêts à éclore, qui peuvent galérer pour se faire connaître ou s’imposer dans le milieu, alors que pendant ce temps, il suffit de gagner un jeu télévisé pour se voir la chance de sortir, hélas comme trop souvent de la musique sans grand intérêt artistique. Après tout, il en faut pour tous les goûts et les joies. Chacun son chemin, chacun son destin. J’ai découvert un très bon chanteur talentueux, et c’est ici que je vais tenter de défendre ses qualités !

Monsieur Rémi s’est jeté dans le grand bain, guitare à la main en 2007 quand il s’est dit «Et pourquoi je ne ferais pas écouter mes musiques aux oreilles de tous ?» après avoir, comme tous les amoureux de musique, joué de la guitare devant les amis. Il a vraiment bien fait. Depuis le Lillois chante les tracas de la vie, avec une superbe écriture  et une configuration musicale simple mais authentique et rafraîchissante. Seul à la guitare, ou accompagné d’une basse ou de percus, on se demande du coup, pourquoi faire compliquer quand il suffit de donner une belle place à un instrument qui, chez ce jeune chanteur, est si entraînant et mélodiquement maîtrisé.

« Monsieur Rémi, tout simplement ! » commence avec « On aurait dû » le premier morceau qui justement confirme ce que je viens de dire sur l’importance de la guitare dans son riche univers. Progressivement le ton monte, le rythme s’enflamme et on se prend l’envie d’écouter attentivement ce que le chanteur nous conte. Il interprète derrière son micro, l’histoire de nos vies, un éventail du quotidien qui nous touche et nous interpelle.

Avec « Le bleu de tes yeux » la chose va de soi, Monsieur Rémi est un grand parolier, dans les pas de ces poètes de rues de la trempe d’un Mano Solo, d’un Monsieur Roux, ou d’un héritier de Renaud

un artiste capable de manier les mots et les maux ensemble sans tomber dans le cynisme et le fatalisme…

La preuve avec « Pardonne moi » où l’on peut comprendre que c’est un père qui pardonne à son enfant de l’avoir fait naître dans notre monde actuel. Textuellement c’est magnifique.

Puis en bon conteur de vie, la mort fait également partie de son répertoire avec « Demain je meurs », qui va plus nous faire sourire que nous effrayer. En reprenant en choeur le refrain on en vient à sublimer ce qui est une dure épreuve de la vie.

« Prendre le large » termine ce premier voyage dans l’univers de Monsieur Rémi. Nous prenons le large avec lui, en espérant qu’il n’aille pas trop loin et nous revienne vite avec un premier album plus complet, car cinq titres c’est pas mal, mais quand c’est si bon on en redemande forcément !

La conclusion de « Monsieur Rémi, tout simplement !« , nous fait admettre en seulement cinq chansons que, sans aucun doute, le patrimoine de la chanson à textes vient de se trouver un nouvel ambassadeur qui n’a pas fini de nous faire chanter et nous enchanter. Tout simplement beau !

Par Pablito

Lien : http://bruno-et-co.blogspot.com/2011/12/monsieur-remi-tout-simplement.html


Chronique du E.P. «  Tout simplement ! » sur le site Rock-Addict, Nov. 2011

C’est « Tout simplement ! » que Mr Rémi présente son cinq titres et par la même occasion ses acolytes. Le trio est né quelque part aux alentours de Lille et chante son quotidien.

L’amour est un sujet universel que la chanson française supporte bien. L’amour, comme le conte Mr Rémi dans ses chansons, peut-être à double tranchant. Il peut parfois prendre des airs heureux comme malheureux. Malheureux parce qu’il fait ressortir les remords « On aurait dû » mais plus généralement heureux parce que les relations amoureuses font grandir et nous poussent à profiter de tous les instants « Le bleu de tes yeux ».

Profiter de tous les instants implique de lâcher prise et de s’abandonner pour mieux affronter la réalité « Prendre le large ». Les relations entre deux personnes sont parfois difficiles à gérer, alors imaginez un peu lorsque les idées et les opinions concernent un pays entier. Il y a donc des choses qui nous échappent complètement et pour lesquelles notre implication ne pèse pas lourd. « Pardonne-moi » est une chanson qui parle de notre monde qui ne tourne pas si rond que ça et qui pose la question du futur de nos enfants, s’il est plus égoïste de mettre au monde un enfant ou de se contraindre à ne pas en avoir.

Mélancolie, drame et joie sont au programme

Par Dis Donc Didier

Lien : http://www.rock-addict.fr/index.php/decouvertes/177-mr-remi-tout-simplement

Chronique du E.P. « Tout simplement »

Parue dans ZICAZIC – Oct. 2011 :

« Auteur, compositeur, chanteur mais aussi guitariste, Rémi Lecomte était jusqu’en 2007 un artiste malgré lui qui jouait déjà, parfois sans tout à fait s’en rendre compte, devant quelques amis privilégiés qui étaient à l’époque les seuls à véritablement profiter de son génie. Et puis l’été arrivant, l’idée de créer un groupe est venue d’elle-même et Monsieur Rémi a vu le jour, seul au début puis dès janvier 2008 avec Séb Dillies à la guitare lead, aux percus et aux chœurs et enfin à partir de juillet 2010 avec Fabien Rocq à la basse ! Moins d’une année plus tard, c’est fort de nombre de concerts donnés dans toute la région Nord Pas-de-Calais que le trio était à même de proposer son premier maxi, « Tout simplement ! », un ouvrage qui sert de base de travail et qui permet à Monsieur Rémi de proposer ses services sous les diverses formules qu’il a pu expérimenter, le solo, le duo et bien entendu le trio.

Séduisante à la ville, la chanson folk un peu pop et un peu rock de Monsieur Rémi semble imaginée sur mesure pour prendre toute son envergure à la scène et c’est avec une bonne dose de détermination et au moins autant de savoir-faire que les trois complices y vont de cinq belles créations qui, si elles ne sont pas destinées à bouleverser l’ordre établi ou à s’engager en politique, ne manquent pas pour autant de sagesse, de lucidité et surtout de sincérité. On attrape la guitare au vol dès le premier hymne potentiel, « On aurait dû », et on ne la quitte plus tant elle est joliment accompagnée par une voix sobre mais efficace tout au long des « Pardonne moi », « Demain je meurs » ou encore « Prendre le large » qui rappellent à chaque instant que « Dans le bleu des tes yeux », Monsieur Rémi s’efface comme il peut … Sans jamais essayer de s’installer dans la roue des Brassens, Renaud, Bénabar et autres Miossec qui ont créé leur propre sillon avant lui, Monsieur Rémi s’attache à proposer sa propre vision de la chanson et il faut reconnaître qu’il le fait plutôt bien ! Chapeau, « Tout simplement ! » … »

- Fred Delforge -

le lien : ici


Chronique du E.P. « Tout simplement »

Parue dans POINT VIRGULE  le WEBZINE – Sept. 2011 :

« Parce qu’il n’est pas forcément nécessaire de courir le monde pour trouver du talent, voici « Monsieur Rémi », groupe d’ici et de Chanson Française, irréductible de la musique en acoustique.

Qui n’a jamais rêvé de retrouver pour quelques instants l’émotion de la Chanson Réaliste […] ?

C’est ce que nous propose le trio Lillois avec son 1er Ep intitulé sobrement « Tout simplement ».

 

D’emblée le ton est donné : une mélodie entêtante, des accords efficaces et de la guitare mélancoliquo- chaleureuse (« On aurait dû »).Côté voix, on pense tout de suite à Christian Olivier (chanteur des Têtes Raides), et pour l’ambiance, on pourrait regarder du côté des Ogres de Barback ou des Hurlements D’Léo.

Pour le fond, le panel est assez large et explore différentes facettes de la Chanson ; on peut passer de la ritournelle romantique (« Le Bleu de tes yeux ») à des thèmes plus universels, comme par exemple l’absurdité du monde (« Pardonne-moi »). On lorgne parfois du côté de l’univers  du groupe Padam, on en explore le Spleen, aussi saisissant et triste qu’un frigo vide (« Vu que demain je meurs, et que tout le monde s’en fout »).

Le cd se conclue par un « Prendre le large », comme une envie d’ailleurs, qui n’est pas sans rappeler l’ambiance nostalgique des morceaux de Da silva.

Un premier cd comme un premier jet mélancolique donc, mais réaliste aussi (comme la chanson du même nom). […]  un essai qui va certainement se transformer, et qui est en tout cas d’ores et déjà prometteur. »       

Par J.R.

 

Il y a aussi les anciens articles sur le groupe :

Paru sur le site scènes du nord (www.scenesdunord.fr) avec reportage photo :

1er article de Scènes du Nord propos du concert du 20/09/08 au Relax à Lille:

« Allez, il n’y a pas que Metallica, Cali ou Tryo… Il y a des petits qu’on essaie de faire connaître, les Encore Heureux, Au Fil de l’eau, Samuel Leroy, des artistes plus ou moins locaux…. Là, c’est un p’tit jeune du quartier de Wazemmes qui va se retrouver sous les spots des Scènes du Nord : Monsieur Rémi.

 

Comme son nom l’indique, Rémi est …. deux… En effet, 2 copains guitaristes qui nous emmènent sur les déboires sentimentaux et autres petites leçons de la vie…. Sur des rythmes entraînants et vifs vous partirez en balade dans leur univers….

 

Rémi se produit pour l’instant beaucoup dans les cafés de la région, mais une date au Biplan est prévue en Décembre (ben ouais, quand même)… Donc allez prendre une chope en écoutant ces 2 guitares, et savourez ! »

Lien : http://www.scenesdunord.fr/recherche/_center.php?recordID=10573

2ème article de Scènes du Nord à propos du concert du 16/12/08 au Biplan à Lille:

« Deuxième session Scènes Du Nord pour Rémi et Seb, car cette fois-ci c’est au Biplan que Monsieur Rémi se produit…

Grand soir donc pour les 2 guitaristes, car même s’ils ne le font pas forcément paraître (ils sont à l’aise sur scène), c’est une petite consécration que de passer au Biplan, surtout que le public est venu un peu pour eux .

Et zou, on est partis pour une dizaine de titres toujours dans l’univers sentimental et anecdotique d’un Rémi « tellement con » (ce n’est pas une insulte gratuite, mais bien l’un des titres repris en choeur sous une pression forte de Rémi qui va jusque dans le public avec le micro – il s’en fout, il a du fil !)

Même pas démontés lorsqu’un « intrus » un peu imbibé s’offre une course poursuite avec le personnel de la sécurité et que cette escapade se termine sur scène, pas grave, on continue de chanter, the show must go on !
Surveillez le myspace du groupe pour la prochaine grosse session…. »

 

Lien : http://scenesdunord.fr/recherche/_center.php?recordID=10972

3ème article de Scènes du Nord à propos du concert du 24/01/09 au Centre Culturel d’Haubourdin :

« Il est tout fébrile le Rémi ce soir…. Ben ouais, ce soir, c’est une grande salle… fini les troquets où l’on joue entre 2 tables pendant que le barman passe avec ses bières…

Donc Rémi et Seb (beaucoup plus cool lui) vont se produire ce soir à Haubourdin. La salle peut accueillir environ 500 personnes, et il restait encore qqes sièges libres dans la salle…

Une set-list d’une vingtaine de titres qui nous emmènent dans les aventures sentimentales d’un jeune homme qui jongle à la fois avec les filles et sa vie professionelle, le tout en musique…

Une mise en scène colorée pour un spectacle toujours rythmé par le phrasé des 2 guitares…
La séance de dédicaces a montré – s’il était besoin – que la renommée commence à prendre forme…. Bonne route les gars ! »

 

Lien :   http://www.scenesdunord.fr/recherche/_center.php?recordID=11030

4ème article photo de Scènes du Nord pour le festival Wazemmes l’Accordéon :

Lien :   http://scenesdunord.fr/recherche/_center.php?recordID=13197

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

css.php